Un chinois, ça travaille énormément !

Publié le par Mayou & Neric

« Travaillez, prenez de la peine:

C'est le fonds qui manque le moins.

[…]

Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût:

Creusez, fouillez, bêchez; ne laissez nulle place

Où la main ne passe et repasse. "

Le père mort, les fils vous retournent le champ,

Deçà, delà, partout: si bien qu'au bout de l'an

Il en rapporta davantage.

D'argent, point de caché. Mais le père fut sage

De leur montrer, avant sa mort,

Que le travail est un trésor. »

                                                                          Jean de la Fontaine – Le laboureur et ses enfants.

 

Très souvent, avec Mayou, nous nous demandons : « Mais quand est-ce qu’ils s’arrêtent de travailler ? ». Cette nuit, ils ont refait toute la route devant chez nous, ils sont debout à 6 heures devant chez nous à bécher la terre, de retour de cours à 13h00, il y a un énorme parterre de fleurs et de plantes… Les chantiers de BTP sont ouverts le jour, mais aussi la nuit, pour que les bâtiments se construisent plus vite… Ils travaillent tout le temps, et nous, au milieu de tout cela, on à vraiment l’impression de stagner, qu’ils avancent et qu’ils avanceront sans nous quoi qu’il arrive… Mais ceci n’est-il pas voué à l’implosion ? On aura la réponse dans quelques années…

 

Pour le moment, ça monte, ça monte, ça monte !

« Avec un pic historique de 11,3 % de croissance au deuxième trimestre 2006, les tentatives de Pékin pour calmer la machine économique apparaissent inefficaces. La croissance économique de la Chine a atteint au deuxième trimestre 2006 le niveau le plus élevé depuis plus de dix ans : 11,3 % par rapport à la même période de 2005, selon les chiffres du Bureau national des statistiques (BNS) publiés, mardi 18 juillet, à Pékin. La "surchauffe" que craignaient aussi bien les autorités chinoises que les économistes semble impossible à calmer, malgré les mesures que Pékin affirme avoir pris pour limiter le taux de croissance à 8 % pour 2006. » Article publié le 19 Juillet 2006 - Source : LE MONDE.FR

 

Ici, des laveurs de vitres de nos immeubles, véritables acrobates du ciel, accrochés par une simple corde (pas d’échafaudage ici…) à plus de 30 étages de hauteur pour passer un coup de savon sur les vitres déjà propres, et ceci, 2 fois par semaine…

Vous comprendrez sans doute pourquoi ce post a été placé dans la catégorie 'choc culturel'! ;-)

Publié dans Chocs Culturels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

snoopy 21/09/2006 12:22

Je peux comprendre votre impression, moi et mes 3.5 mois de vacances......!!!
 

Romain 15/09/2006 12:16

a un moment ça finira par saturer :(
ils ont du courage les laveurs de vitres....
bel immeuble que vous avez

Pit 15/09/2006 09:10

Les chinois sont très courageux et de plus ,leur femme les motive à gagner de l'argent. C'est la clé de leur réussite.
Ceci dit, Il n'y a pas un chinois qui voudrait se marier avec Martine Aubry.