J+6 – 14 Janvier 2007 –

Publié le par Mayou & Neric

Enfin, 6h du matin, nous trouvons notre bus, pas très grand, bondé de chinois. Les autres passagers nous regardent tous sans pouvoir décoller le regard, ils fument, ils crachent… un bus très chinois…. On a un peu de mal surtout avec la fumée de cigarettes. Il faut dire que  pendant les pauses les gens sortent prendre l’air et dès que le bus repart, ils s’allument une cigarette…

Les paysages sont magnifiques, nous passons dans de minuscules villages, des endroits où nous ne serions jamais passés normalement… c’est pittoresque. Le bus nous arrête dans des toilettes de campagne, Kim et moi-même partageons nos toilettes avec 2 cochonnets… charmante compagnie ! La route est complètement défoncée par endroit et le conducteur doit éviter pierres et crevasses pour passer.

Le bus 4x4, rien ne l'arrête...

Nous circulons dans de petits lacets de montagnes, la vue tombe tout le long sur gorges profondes et petites habitations de pêcheurs. Les gens de la région ont tous l’air de vivre de la fabrication de briques et de tuiles. Les habitations sont intéressantes à observer. Il y en a des traditionnelles, construites avec des toits de chaume ou de tuiles aux coins arrondis, certaines en brique ou même parfois en terre cuite mais aussi celles des années communistes, toute en béton, carrées, recouvertes de petits carreaux de faïence, pas très jolies…

De belles autoroutes bien goudronnées...

Nous nous rendons compte assez rapidement que le trajet ne durera pas 3h comme on nous l’avait dit à la gare de GuangYuan. Nous arrivons à JiuZhaiGou vers 16h soit après 10h de bus…

Nous descendons le long d’une grand route dans ce que nous croyons être JiuZhaiGou (nous voyons le nom de la ville écrit partout). Arrivée là, nous nous regardons : Que fait-on maintenant ? Il faut que l’on trouve un bus pour SongPan… Notre chauffeur de bus avant de nous faire descendre, nous a dit qu’il n’y en avait pas avant demain matin… encore une journée de perdue ?!!  Nous sommes là en train de nous poser pleins de questions lorsqu’une dame en QQ rouge (je vous ai déjà parlé de cette charmante voiture, n’est-ce pas ?!) s’arrête en travers de la route pour nous parler. Puis deux autres voitures font de même… Oh non ! Si la foule recommence, sauve qui peut ! La fille nous demande si l’on veut aller à JiuZhaiGou. On lui répond : ‘parce que nous ne sommes pas à JiuZhaiGou ?!’ Elle rigole et nous dit que l’on n’est pas très loin, dans un bled dont nous avons instantanément oublié le nom…  Sacré chauffeur de bus ! La fille nous confirme que le prochain bus pour SongPan part le lendemain matin (22Y/pers) et que l’hôtel le moins cher ici est à 80Y la nuit. Elle nous propose donc une autre solution ‘baozi’ ou quelque chose du genre à 350Y pour aller à SongPan aujourd’hui même, mais nous ne savons pas ce qu’est ‘baozi’ !

C’est fatigant tous ces chinois qui veulent nous aider et/ou en profiter pour se faire des sous ! On essaie de se faire comprendre mais aussi il faut savoir à qui faire confiance, ce qui n’est vraiment pas facile. On ne sait jamais si la personne est sincère ou non, si elle va faire des prix exorbitant ou non, si elle est là par simple curiosité ou avec des arrière-pensées. Nous avons eu plusieurs fois l’occasion de nous poser ce genre de questions… peut-on ici faire confiance à ces gens et qu’ils nous prennent dans leur voiture pour nous emmener ? Parce que, au final, c’est ça ‘baozi’, ce n’est pas très sur mais ça nous fait économiser des sous… Nous finissons par dire ‘oui’… Nous montons dans la voiture du copain de la fille, bien agréable après 10h de bus chinois ! La fille réapparaît et se met à l’arrière avec nous, nous sommes donc 6 en voiture… un peu serré mais toujours plus confortable que le bus et en plus il y a le chauffage ! La fille nous explique que son copain ne veut pas y aller tout seul car son ethnie (il est Han) ne s’entend pas bien du tout avec les tibétains, il a peur de se faire ‘couper la gorge’. Bon OK, il y a plus rassurant.

Le paysage est superbe, dans la montagne avec beaucoup de neige… Au bout d’1h30 de trajet nous arrivons dans une ville déserte. Personne, pas un rat, les boutiques sont toutes fermées avec des panneaux de bois peint de motifs tibétains. C’est très joli mais on se croirait dans une ville fantôme. Le couple nous montre que les hôtels que mentionne le guide sont tous fermés, ils nous emmènent dans le seul resté ouvert, et l’on paie 100Y/pers !!! On se demande ce qu’on fait là. Kim veut repartir par le premier bus pour ChengDu le lendemain matin. Nous autres, on se dit que l’on a tout de même pas fait tout se chemin pour rien ! Nous la rejoindrons s’il le faut mais nous voulons tout de même trouver la compagnie qui organise les randonnées à cheval ! Nous avons tout de même tous perdu un peu de notre esprit d’aventure et de notre optimisme. Il faut dire que nous commençons à être fatigué d’avoir froid, d’être plus ou moins perdu et surtout notre hôtel est décidément vraiment pourri en plus d’être cher. La chambre des filles est supposée avoir du chauffage mais malheureusement, il ne fonctionne pas, bilan il fait un froid de canard dans la chambre à tel point que le sol de la salle de bain est gelé : On y entre qu’avec nos chaussures. Nous sommes supposés avoir de l’eau chaude mais il n’y en a pas, les personnes de l’hôtel nous disent qu’il devrait y en avoir demain matin entre 6 et 8h. Dans la chambre des garçons il y a au moins des couvertures chauffantes mais il n’y en a pas d’autres pour les filles… Le moral (surtout celui des filles) est en baisse. En attendant, je demande à l’hôtesse des couvertures supplémentaires et me prépare à dormir dans mon sac de couchage avec 3 couvertures par-dessus ! Heureusement, une petite vieille nous redonne le sourire… Elle habite à quelques pas de l’hôtel et nous prépare un super dîner. Elle parle un peu putonghua, nous très peu mais nous nous comprenons très bien. Elle nous réchauffe les pieds avec son genre de poêle à charbon et le cœur avec son sourire et sa nourriture. La nuit s’annonce tout de même difficile…

Publié dans Voyage en Chine

Commenter cet article

Agnès 08/06/2008 10:44

Magnifique !Vos photos, vos commentaires sont tout simplement extra !J'ai passé un moment super à vous lire et je vous en remercie :)Pour être moi-même adepte des voyages en Asie je ne peux que vous féliciter de votre "approche".Il y en a-t-il d'autres ?Encore merci et bravo.

anne claire 18/02/2007 08:11

Ce que vous racontez est passionnant ....et en plus, mes cochons, vous écrivez drôlement bien...(vous avez saisi l'allusion fine à la nouvelle année?!)
新年快乐!
j'ai exactement le même sentiment que vous quand "on" veut nous aider...arnaque ou gentillesse pure??? nous ausi, on essaie de ne pas être parano sans être des pigeons rotis!