Interlude

Publié le par Mayou & Neric

Bonne année du cochon ! (petites pâtes à modeler offertes par nos amis du Quebec Pierre et Jimmy.)

 

Et oui, même si nous sommes pour le moment en train de vous narrer nos péripéties au travers de l'Empire du milieu, nous sommes depuis maintenant 2 semaines de retour au bercail et continuons notre petite vie d'expatriés Pékinois. Nous allons donc faire un petit interlude, une sorte d'entracte dans le récit de notre périple pour vous raconter l'événement qui nous a englobé hier soir. Aussi, je suis un peu calme en ce moment (Heu, moi, c'est N'Eric) car j'ai en ce moment en visite et pendant 10 jours Moman et Tati Annick. Nous sommes donc occupés à visiter Beijing et ses environs.   La Chine elle aussi, n'a pas cessé d'avancer et de vivre au fil des jours, et hier se déroulait l'une des plus grandes fêtes du pays : le nouvel an chinois. La Chine et ses 1,3 milliard d'habitants a en effet accueilli l'année du cochon dans le vacarme assourdissant de millions de pétards, de nouveau autorisés depuis deux ans. Pékin et ses 15 millions d'habitants n'ont eu le droit qu'à quelques heures de sommeil pour la plus importante fête de l'année. Dans la nuit de samedi à dimanche, un nombre record de pétards ont explosé, selon les autorités. Etant sur place, la petite équipe a, bien sûr, vécu l'événement au rythme des pétards et des feux d'artifice. En début de soirée, nous étions plutôt partagés sur l'effet de cet événement avec quelques pétards lancés par-ci par-là et quelques feux d'artifice lancés toutes les dix minutes créant plus de bruit que de belles couleurs. Cependant, à 24h00, dans la nuit de Samedi à Dimanche, tout Beijing s'est enflammé de feux d'artifices, tirés simultanément des quatre coins de la ville et ceci pendant plus de 50 minutes, sans arrêt… La chair de poule, tel le loup de Tex Avery, nous étions ébahis face à ce déploiement partagé de sons et lumières.

 


Privilégiés par la vue du 32ème étage de notre immeuble, nous sommes restés ¾ d'heure à regarder, s'émerveiller, sans dire mot… Ce spéctacle sur 360° pendant presqu'une heure... Le 14 Juillet au Trocadéro peut aller se rhabiller...

Alors, pour essayer de faire un peu plus complet, qu'une pauvre petite vidéo et quelques photos, pourquoi les chinois utilisent-ils des pétards et feux d'artifice lors de leur nouvelle année ? Qu'y a-t-il de prévu pour cette année qui s'avère être celle du cochon, fin du cycle des 12 animaux du calendrier chinois, et quelle est la véritable origine de la nouvelle année ?! Il n y a qu'à demander…

 

Un peu d'histoire et de légendes :

Quelle est la véritable origine du nouvel an chinois et pourquoi utilisent-ils des pétards pour fêter le passage d'une année à une autre ? Selon la légende, il y a très longtemps, les habitants chinois vivaient paisiblement dans leur petit village tranquille. Cependant, pendant la dernière nuit d'une année, un monstre appelé 'Nian' (année) pointa son nez dans le village. Bien que les villageois eut tenté de leur mieux de se débarrasser du monstre, ils ne réussirent pas et la plus grande partie d'entre eux a commencé à quitter le village pour ne plus jamais y revenir.

Un jour, 'Nian' entra dans le village maintenant totalement vidé d'âmes, il remarqua la dernière famille encore présente et commença à se diriger vers eux pour les faire fuir. Le père de famille cria : « Courez, savez-vous ! Ne prenez rien avec vous ! 'Nian' approche ! » Cependant, la mère, attachée à ses objets pris le maximum qu'elle pouvait dont une large bassine de cuivre. Elle était cependant trop encombrée pour pouvoir courir, et voyant 'Nian' se rapprocher dangereusement, elle lâcha la bassine de cuivre qui fit un vacarme énorme en tombant et terrifia 'Nian' qui n'osa plus jamais remettre les pieds dans ce petit village.

Les habitants revinrent habiter dans le petit village et vécurent heureux jusqu'à maintenant. A chaque fois qu'ils se croisaient dans la rue, ils se gratifiaient de « Guo Nian Hao » qui littéralement signifie « Bonne et heureuse année! » Cette phrase met en valeur le fait que le plus dur est passé et que les villageois repartent sur une nouvelle base, pour une nouvelle année pleine de bonnes choses.

Ainsi, tous les ans, les chinois se souhaitent la bonne année et imitent le bruit de la bassine de cuivre en faisant éclater des pétards et feux d'artifice pour être sur de faire fuir les mauvais esprits et ainsi assurer une paisible et joyeuse année ! Traduit de 'Ancient chinese stories on customs'

Ainsi, la tradition veut que le maximum de bruit soit fait lors du Nouvel an afin de chasser les mauvais esprits, mais des raisons de sécurité avaient poussé à l'interdiction des pétards et feux d'artifice pendant douze ans. Ils ont été à nouveau autorisés en 2005. "Plus de feux d'artifice ont été vendus cette année", a indiqué aux médias officiels le directeur adjoint du Bureau de la sécurité de Pékin, Yu Hongyuan. Aussi, tout au long du week-end, la nouvelle année a été l'occasion de réunions de famille, synonymes de festins, et d'une gigantesque transhumance représentant 2,17 milliards de voyages en avion, en train, en autocar et en voiture sur une période de vacances qui s'étale sur 40 jours.

Le lendemain, il faut ramasser...

Le calendrier lunaire associe chacune des douze années avec un animal. Le cochon est le dernier d'un cycle qui commence avec le rat, puis le boeuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, la chèvre, le singe, le coq et le chien. Pour la plupart des Chinois, l'année du cochon est synonyme de richesse et de chance et les hôpitaux et cliniques du pays font déjà face à un afflux de femmes en passe d'accoucher.

Cependant, selon le site d' 'aujourd'hui la Chine', l'année du cochon, pourrait bien être synonyme de conflits internationaux et régionaux renouvelés, de catastrophes naturelles et de chutes boursières, si l'on en croit les prédictions des géomanciens chinois... Selon les croyances chinoises, l'année du cochon est symbolisée par un feu placé au-dessus de l'eau. "C'est le symbole du conflit et cela pourrait apporter une année relativement moins pacifique avec plus de conflits internationaux..., des révoltes, des attentats à la bombe et des renversements de gouvernements", croit savoir Raymond Lo, maître de feng shui. « Littéralement "vent-eau", le feng shui est un art de vivre qui cherche à harmoniser les rapports de l'homme et de son environnement en permettant la meilleure circulation possible du Qi, l'énergie vitale ».

Les géomanciens basent leurs prédictions sur les relations entre les 12 animaux du zodiaque que l'on a cité précédemment et les caractéristiques de chaque année. Ils prennent également en compte les modifications subies par les cinq éléments de la philosophie chinoise qui déterminent un "bon" ou un "mauvais" feng shui: l'or, le bois, l'eau, le feu et la terre.

Pour l'année du cochon, la localisation du feu juste au-dessus de l'eau est perçue comme l'une des pires situations: "les guerres religieuses vont s'intensifier", prédit le maître de feng shui Lee Sing-tong, évoquant une nouvelle escalade au Moyen-Orient. Selon le calendrier lunaire, qui suit un cycle de 60 ans, 2007 verra se reproduire des événements semblables à 1947. Cette année-là, la Guerre Froide était à son comble: Washington établissait sa doctrine anticommuniste tandis que l'Union soviétique rejetait tout contrôle de l'armement, suscitant la course que l'on connaît. Le géomancien Alion Yeo, qui avait prédit l'explosion de la bombe atomique nord-coréenne l'an passé, prévoit cette année un "grand incendie ou une explosion" en juin ou juillet. "Ce serait quelque chose qui attire l'attention international et provoque la chute des marchés", a-t-il dit. Mais les Bourses devraient cependant vite récupérer, rassure le géomancien, et les troubles géopolitiques finiront pas trouver leur solution.

Raymond Lo souligne que le cochon symbolise la genèse ou la renaissance. "L'année du cochon peut apporter un nouveau commencement dans les relations internationales et l'ordre social. Cela pourrait amener de nouveaux régimes avec de nouveaux gouvernements". Et bien, cela promet tout ça, nous verrons bien ce qui se passera, mais dans tous les cas et quoi qu'il en soit, nous vous souhaitons tous les 4, de notre appartement et champagne à la main, une bonne et heureuse année du cochon !

 

Publié dans Insolite

Commenter cet article

pte plume 19/02/2007 08:47

Bonne année à vous deux ainsi qu'à tous vos copains chinois et expatriés, que cette nouvelle année chinoise vous apporte la prospérité, année du cochon oblige, mais aussi tout ce que vous pouvez désirer.

armure 18/02/2007 11:13

eh ben dis donc;on s'emm*** pas en chine!
au fait vous en etes à combien de bouteilles de champagne???
lol