J+10 - 18 janvier 2007

Publié le par Mayou & Neric

Désolée de vous avoir laissé un peu tomber pour repartir en voyage, mais me voici de retour et fin prête à vous raconter la suite...

Nous sommes toujours à Chengdu. Ce matin, Kim souhaitait rester se reposer et nous en avons profité, Martin, Eric et moi pour aller voir les fameux pandas de Chengdu ! Nous partons donc pour le Centre de recherche et d’élevage du panda géant (Daxiongmao Fangzhi Yanjiu Zhongxin 大熊猫繁殖研究中心). Comme son nom l’indique, c’est un centre (situé plutôt à l’écart du centre-ville) consacré aux pandas géants et aux petits pandas. Les pandas sont parfois surnommés ‘fossiles vivants’ car selon certains scientifiques, le panda géant existerait depuis 600 000 ans, tandis que d’autres affirment qu’il vivait déjà à la période glaciaire (de 1 à 3 millions d’années) !

Nous avons visité assez tôt le matin et nous avons donc eu la chance d’observer le petit déjeuner des pandas (vers 9h). C’est une aubaine car en dehors de manger, les pandas ne font que dormir… nous avons donc pu admirer leur capacité à se dissimuler dans les bambous (et cela, malgré leurs couleurs assez marquées) ainsi que leur charmante gymnastique du matin. En effet, leurs ‘sauveteurs’ doivent parfois faire un sacré ramdam pour les réveiller et on les voit alors faire leurs étirements avec un drôle d’air (‘chuut, tu vois pas que je veux encore dormir !’) et descendre de leur arbre ou de leur cachette très lentement et dans des positions des plus comiques…


Ces animaux robustes sont aujourd’hui en voie d’extinction. Le gouvernement a par conséquent créé onze réserves de pandas dans le Sud-Ouest. Il tente également de limiter la chasse en faisant exécuter publiquement les braconniers. Les pandas sont aussi victimes de leur régime alimentaire. Ils consomment d’énormes quantités de nourriture (jusqu’à 20kg par jour), dont près de 95% de bambous. S’ils passent de 10 à 16 heures par jour à mâcher, ils ne consomment qu’une vingtaine d’espèces de bambous sur les 300 que comptes la Chine. Au milieu des années 70 plus de 130 pandas sont morts de faim lorsque disparut une espèce spécifique de bambou, dans la région de Min Shan. Leur taux de reproduction, très faible, représente la principale difficulté rencontrée par les scientifiques chargés de leur protection.  Les pandas vivent seuls la majeure partie de l’année. Pendant leur courte période de reproduction (à peine 3 mois au printemps), ils doivent trouver un partenaire, susceptible de leur plaire qui plus est. Les femelles ne portent généralement qu’un petit, pas plus gros qu’une pomme. Dans la section réservée à l’élevage, nous avons pu notamment admirer quelques petits pandas, nés en automne. A la naissance, ces petits pandas ressemblent à de gros rats tout rose, les tâches blanches et noires apparaissent bien plus tard….  Désolée, nous n’avons pas de photos d’eux car à cet âge, la lumière du flash pourrait les rendre aveugles… Donc tout appareil photo strictement prohibé

Nous avons aussi découvert une autre espèce de pandas : les pandas rouges.

Bien plus petits que leurs grands frères, ils sont tout aussi choux. Une des employées nous a proposé d’en prendre dans nos bras… Pour être pris en photo avec les grands pandas, il faut payer 500 yuans par contre pour les pandas rouges, photos moins recherchées oblige ce n’est que 40 yuans. Ces petits pandas étaient tellement mignons que nous n’avons pas pu résister ! 

Le centre compte aussi un cinéma. Le film (tout en chinois) retrace la vie d’un panda et les efforts des scientifiques pour sa survie. Juste après l’entrée, un musée présente également l’habitat et les mœurs du panda.

 

Avec des images pleins les mirettes, nous sommes rentrés à l’hôtel pour retrouver Kim. Nous avons tous mangé dans un très joli restaurant tibétain…  La nourriture tibétaine est bonne, assez sucrée. Nous avons également pu goûter la viande de yak et le thé au lait de yak. La viande est un peu coriace mais néanmoins goûteuseJ. Le thé est délicieux (ça ressemble un peu à du lait assez fort). Nous sommes en train de réfléchir comment nous pourrions en trouver à Pékin ?!

 

                   Le petit restaurant tibétain... Eric a bien aimé la serveuse en tenue traditionnelle! J

Cet après-midi, nous nous sommes inscrit à l’hôtel pour un cours de Ma-jong… Enfin, nous apprenons à jouer à ce jeu dont tous les chinois raffolent ! Les règles ne sont pas très difficiles mais gagner repose en grande partie sur la chance. Dans les grandes lignes, le but est de ne plus avoir dans son jeu que des pairs et des suites de trois pièces (Par exemple : 3, 4, 5 ; 4, 5, 6…). L’autre difficulté, c’est que certaines règles sont différentes selon les joueurs, les provinces où l’on joue… Il faut donc au moins demander le système de comptage avec chaque partie car, on peut perdre beaucoup d’argent (promis on vous fera un petit post sur ça !)… La personne qui nous a appris à jouer nous a avoué avoir perdu tout son salaire du mois dernier en une partie !

        Le jeu de Ma-jong

Publié dans Voyage en Chine

Commenter cet article

Katia 10/03/2007 19:25

Guilian et Lou-Anne sont aux Anges de voir les pandas

armure 10/03/2007 07:41

allez mayou fais pas ta timide et raconte,,,,

Mayou 07/03/2007 13:35

Merci à tous pour les 'joyeux anniversaire'!!! ;)
J'ai reçu une super surprise... peut-être que je vous raconterai ça un de ces jours!
 

Séverine 07/03/2007 02:49

Waouhhh, moi j'adorerai aller voir les pandas. Je crois qu'il faut éviter le zoo de Pékin car les conditions de vie de ses pensionnaires sont parait-il  à pleurer.J'avais entendu dire que pour les pandas, il faillait aller au Sichuan, la preuve en est faite !

Neric 06/03/2007 16:21

C'est cool... Tout le monde fait une fixation sur Momog dans la famille !
Bon anniversaire Mayou !