Bonjour la Chine - Faits Divers

Publié le par Mayou & Neric

Ces deux premières photos ont été tirées du site web de la CCTV (première chaîne télévisée chinoise) annonçant que quel que soit ses origines, n’importe qui pouvait en ‘pincer’ pour la nouvelle petite présentatrice du journal télévisé de LCI, Melissa Theuriau. Hehe, comme quoi, on peut même représenter la France sans le savoir.

 

Ensuite, un petit article qui m’a fait sourire, marquant le ‘possible’ changement des mentalités au sein de l’Empire du milieu. Pour replacer dans le contexte, ici en Chine, on peut être propriétaire des biens immobiliers, mais en aucun cas des sols et des terrains qui sont l’exclusivité de l’Etat, du Gouvernement qui en fait ce que bon lui semble ! Ainsi, si vous êtes propriétaires d’une magnifique demeure en plein centre ville de Beijing, et bien, du jour au lendemain, le gouvernement peut vous faire expulser sous prétexte de vouloir construire un supermarché ou une discothèque, voir un parking à la place ! C’est exactement ce qu’il s’est passé pour la réalisation du projet des jeux olympiques de 2008 à Beijing. Une grosse majorité des HuTong (quartiers populaires chinois) composés de vieilles bâtisses, vieux quartiers et petites ruelles, a été détruite pour faire place à de grands complexes sportifs, des supermarchés et autres giga-structures-toutes-aussi-affreuses-les-unes-que-les-autres. Et bien sûr, les chinois qui y habitent n’ont strictement rien à dire, ce n’est pas leur propriété, alors on les exproprie et les reloge dans les ‘beaux’ quartiers ou ils ne peuvent, dans la majorité des cas, payer le loyer… Et bien, une famille a dit non, et se bat contre le gouvernement pour garder leur maison ! … Article à lire, et à apprécier !

 La petite maison du couple WU, au milieu du cratère du chantier de construction.

« Depuis quelques jours des photos spectaculaires circulent sur le net : une maison à moitié détruite au milieu d’un énorme cratère. C’est la maison du couple Wu qui a refusé de laisser place à la construction d’un centre commercial. Après s’être emparée de l’affaire, la presse chinoise s’est vue contrainte de ne plus leur donner la parole.

Monsieur et Madame Wu sont devenus de vraies vedettes dans toute la Chine , et bientôt grâce à internet, dans le monde entier.

Si leur histoire est malheureusement assez banale à priori dans ce pays, leur résistance contre les promoteurs a de quoi attirer l’attention.

Depuis une semaine, le couple Wu a décidé de se battre alors que cela faisait deux ans qu’il avait dû quitter sa maison. Tout le quartier voué à la destruction avait déjà vu l’eau et l’électricité coupées.

Mais ces derniers jours, s’estimant lésés par le dédommagement prévu et surtout par l’impossibilité de se reloger dans le quartier, Monsieur et Madame Wu sont passés à l’attaque.

Ils ont regagné leur logis et depuis, ils sont ravitaillés par les amis et la famille. Leur maison est donc restée seule debout dans ce paysage tenant à la fois de la science-fiction pessimiste et du Moyen-âge.

Poussés par l’adoption de la loi sur la propriété par l’Assemblée Populaire Nationale, ils espèrent voir leur demande d’indemnisation et de relogement réexaminée.

Profitant de l’intérêt que les journaux chinois ont eu à leur égard, Monsieur et surtout Madame Wu ont su surfer sur cette vague de médiatisation.

Celle-ci n’a d’ailleurs pas duré très longtemps puisque le rappel à l’ordre ne s’est pas fait attendre. L’affaire suscitait trop de compréhension parmi la population qui voyait enfin une situation défavorable aux promoteurs qui ont saccagé le pays au prix d’expulsions souvent brutales et rarement dédommagées correctement.

La presse chinoise a dû donc changer son fusil d’épaule et a sournoisement laissé la parole à ceux qui pensent comme par hasard, qu’il ne faut pas s’opposer au progrès, que représente la construction d’un centre commercial. Et la destruction de la maison est toujours prévue le 30 mars. » Le 29/3/2007 à 11h27  par Mathilde Dors.

Publié dans Insolite

Commenter cet article

Roro 12/04/2007 10:21

Il y a pas la meme histoire a chonqing? ou je ma memoire me joue des tours hehe
A shenyang c'est la meme chose en quelque sorte, les vieux immeubles sont rase pour etre remplace par des residences de luxes que les anciens proprio ne peuvent evidement pas se payer...

Mayou 04/04/2007 13:56

Oui, je viens également d'entendre parler de cela... Apparemment bonne nouvelle, la maison de la famille Wu a été détruite lundi soir.....mais ils vont se voir offrir une nouvelle maison d'une valeur de 3 millions de yuans et 900 000 yuans en cash pour dommages et intérêts de n'avoir pas eu d'eau , de gaz, d'électricité et d'accès à la route pendant 3 ans (source provenant du journal 20 minutes)
Par contre, je ne sais si cette histoire va faire jurisprudence? On croise les doigts!

pte plume 03/04/2007 12:56

Ils viennent d'obtenir satisfaction, leur maison a été détruie mais ils ont obtenu un relogement tel qu'ils le désiraient plus des indemnités pour avoir été privés d'eau et d'électricité ! Ils ont eu raison de résister.

isamu 01/04/2007 11:24

‘possible’ changement des mentalités au sein de l’Empire du milieuPerso, j'y croit pas trop. Combien d'évenements sont connus du public? Le gouvernement controle encore trop bien l'information pour qu'il y ait de vrais changements.

pte plume 30/03/2007 18:29

Cette affaire a fait l'objet de plusieurs reportages aux journaux TV en France. Ils ont bien raison de résister mais jusqu'à quand ??