Politique des naissances

Publié le par Mayou & Neric

La nouvelle politique des naissances en Chine statue qu’il ne peut y avoir qu’un seul enfant pas couple, deux si les membres du couple sont tous deux enfants uniques.

 

Mais tous les chinois sont très tristes de cette situation et une de leur première question lorsqu’ils sympathisent avec des laowai c’est combien d’enfants on aimerait avoir/ combien d'enfants l'on a…

Après conversation avec un de mes professeurs, elle nous a ‘avoué’ qu’elle aimerait avoir 2 enfants ou plus mais cela ne sera pas possible…

Toujours sur ce sujet , je viens de tomber sur un article sur Le Figaro. Apparemment, la colère gronde chez les paysans chinois qui défie les autorités et la politique de l’enfant unique en organisant même des manifestations (tournant parfois à l’émeute et censurées bien entendu). Leur problème est non seulement cette mesure de l’enfant unique (que la plupart des chinois même s’ils en sont tristes, comprennent, du fait de la population massive chinoise.) mais surtout les contrôles coercitifs mis en place par les autorités pour s’assurer de son application (Les autorités souhaitent plafonner la population à 1,5 milliards d’habitants en 2003. On peut rappeler qu’elle est aujourd’hui à environ 1,3 milliards). 

 

Ainsi ce contrôle prend des formes terribles. D’après Le Figaro, ‘les bureaucrates du Guangxi (lieu où a eu lieu l’émeute), pressés d'appliquer les consignes de Pékin parce que leur carrière en dépend, en sont revenus depuis deux mois à ce que les Chinois appellent la « terreur rouge » : une violation systématique de la vie privée et de l'intimité des femmes. Sous prétexte d'« examen clinique », il s'agit de détecter, de sanctionner financièrement et assez souvent d'interrompre les gros­sesses qui menacent les quotas. Un texte interne au parti et à l'administration, publié par le site Internet dissident Boxun, donne une assez bonne idée des consignes diffusées dans le sud du Guangxi : « d'ici au mois d'août, chaque fonctionnaire du canton devra avoir atteint deux objectifs : 1) obtenir d'une personne, homme ou femme, qu'elle subisse la stérilisation ; 2) collecter au moins 500 yuans au titre des frais de garde sociaux (une amende renouvelable de 50 euros imposée aux couples contrevenants, NDLR) » Dotés de leur feuille de route, les inquisiteurs du canton de Bobai se sont surpassés, sans attendre l'été. Au 24 avril, d'après la note publiée par Boxun, ils avaient réuni 7,8 millions de yuans. Ils avaient aussi obtenu de 17 268 femmes qu'elles se plient à l'une des « quatre méthodes » stipulées dans le ­jargon du « planning familial » : l'implantation vérifiée d'un stérilet (pour celles qui ont un enfant de trop), la stérilisation (pour celles qui en ont deux), ainsi que l'avortement déclenché ou chirurgical (pour les contrevenantes enceintes).’

 

                                               

 

       Toujours dans la même lignée, (un peu moins récent) mais tout aussi terrible sinon plus, je viens de lire un article en date du 19 août 2006 relatant le jugement et mise en détention de Chen Guangcheng, un célèbre militant non-voyant, pour avoir dénoncé les abus de la politique de contrôle des naissances dans certaines zones rurales du pays.Le procès n'a duré que deux heures et la cour a mis son jugement en délibéré. Ce procès était placé sous haute sécurité et les proches de l'accusé - ses avocats, ses partisans, sa femme - n'ont pas eu le droit d'y assister. L'activiste, qui risque une peine de prison ferme, est détenu depuis près d'un an après avoir révélé des pratiques abusives de stérilisation de milliers de femmes et d'avortements tardifs et forcés dans son district, concernant parfois des foetus de huit mois et plus.

Chen, 34 ans, a été inculpé en juin d'"atteinte délibérée à la propriété publique" et de "trouble à l'ordre public", après une manifestation de soutien qui s'était déroulée devant son domicile l'an passé.’

·     http://www.lefigaro.fr/international/20070524.FIG000000197_colere_en_chine_contre_la_police_des_naissances.html

·      http://www.chine-informations.com/mods/news/chine-opposant-controle-naissances-devant-justice_5075.html

 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Elodie 19/06/2007 05:06

Dernièrement dans mon quartier, il y avait eu un examen collectif oragnisé pour les femmes et plus ou moins obligatoire. Ca m'avait fait un peu froid dans le dos en pensant à ce genre d'application de la politique des naissances.
Sinon j'en profite pour vous taguer: http://hello-china.over-blog.com/article-10939378.html 
Bon courage pour les exams (j'imagine que vous êtes en plein dedans actuellement!).

vivi 08/06/2007 08:22

C'est sure que ce n'est pas joli, la ligature des trompes lors du 1er accouchement etc...
Le manque de fille qui se fait sentire de plus en plus et qui va poser d'enormes problemes dans les annees a venir.
Chose etrange, quand je regarde cctv, il y a des serie tv a l'americiane  "sur la famille" et ils ont 3 enfants.... c'est loin de refleter la famille chinoise

Jojo 28/05/2007 15:08

Totalement à coté du sujet mais je viens de lire ça dans le monde:
 
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-915809@51-912622,0.html
 
Des répercutions de votre coté?

Séverine 27/05/2007 01:08

Mais quelle est l'histoire de toutes ces petites filles que viennent adopter ici tout plein de couples occidentaux ??Par exemple, tous les lundis, à SOS International, un groupe de canadiens vient faire faire des certificats de santé à des petites filles qu'ils viennent d'adopter, cela pour répondre aux formalités d'immigration de leur pays... Cacophonie dans la salle d'attente assurée !