Chez le coiffeur

Publié le par Mayou & Neric

Fermez les yeux, imaginez-vous lors d’une belle journée d’été, pendant les vacances tiens, et vous voulez aller chez le coiffeur. On vous dit tout d’abord que c’est plein pour les 3 semaines. Une fois le rendez-vous pris, vous savez que vous allez vous casser le cou, sur le rebord en faïence du lavabo, pendant de longues minutes, à sentir l’eau couler dans le col de votre chemise car l’angle n’est pas bon du tout. « Ce n’est pas trop chaud ? » La coupe faite, il ne vous reste plus qu’à voir partir vos deux billets roses (ce qui est tout à fait normal, je l’admets !) et vous gratter toute la journée avec les restes de cheveux que vous avez dans le cou ou dans la tête.

 

Mais, j’ai maintenant un point de comparaison, je suis allé tout à l’heure chez le coiffeur juste en bas de chez nous (disons 20 mètres à pied en zigzaguant). Je n’ai pas pris de rendez-vous (comment aurais-je fait hein ?) A peine arrivé, je me fais prendre en charge par une petite demoiselle qui me fait allonger sur une chaise horizontale avec en son bout un bac et au dessus un appui-tête métallique troué pour l’évacuation de l’eau. Ainsi, pas d’eau dans le cou et l’eau est tout de suite à la bonne température… Hum, ça commence bien. Au tour du coiffeur qui me montre des photos pour me demander ce que je veux, dans un chinois plus qu’approximatif, j’arrive à me faire comprendre, et c’est parti. Au bout de 25 minutes, ça me plait… Parfois, allons payer ! Ah non… La petite demoiselle revient à la charge et me fait rasseoir sur la même chaise horizontal pour me passer de l’après shampoing et un coup de peigne pour enlever le cheveux restés cachés dans mon épaisse chevelure le peu de cheveux qu’il me reste. Et bien quelle attention, je reviendrai ! Où est ce que l’on paye ?

 

 

Ah non toujours pas, petite demoiselle m’emmène m’asseoir sur une chaise, met une musique douce et me demande de fermer les yeux… Ouhhhhhhh ma tête, mes tempes, ma nuque, mon front, mes épaules, mes bras, mains, doigts et dos sont malaxés, massés, bichonnés pendant plus d’une demi-heure… J’ai bien failli m’endormir… Non ne me demandez pas le prix, ce ne serait pas correct, vous allez tous venir après ! Ok, 30Yuans.

Publié dans Commerce

Commenter cet article

vivi 11/10/2006 19:38

J ARRIVE AUSSI AVEC TON ONCLE
ET D ABORD MOI JE SUIS FATIGUEE DE MA JOURNEE
EN FAIT PEUT ON Y ALLER JUSTE POUR LE MASSAGE ??
A VOIR!!
A QUAND CE MEME GENRE CHEZ NOUS
MOI J ADHERE
MERCI ET GROS BISOUSSSSSSSSSS

Neric 10/10/2006 06:41

Nous ne sommes que des petits padawans (apprentis) à côté des nombreux pays et aventures que vous avez traversé... Mais on prend de la graine, une fois que l'on y a touché, une petite vie bien tranquille parait bien fade... Profitons-en tant qu’on est jeune, c’est valable pour tout le monde ! ;-)

bernard 09/10/2006 23:27

J'arrive !! Je change de coiffeur. Ta tante Maryse n'a pas la même façon de s'occuper de mes cheveux (enfin ... de ce qu'il en reste !), beaucoup plus expéditive !.Le veinard et vu le prix, tu peux y aller chaque semaine. Au grand plaisr de vous lire tous les jours ! vous nous faites rêver.
 

Romain 09/10/2006 18:03

a ce prix la je les coupes toutes les semaines :)

jojo 09/10/2006 14:02

Ya pas a dire, c'est vraiment plein de surprises la chine!je suis allé chez le coiffeur ya une semaine, lors d'un court retour sur le sol poulard, ben ca ressemble assez bien a ce que tu as décrit au début lol. J'ai pas osé testé en Angleterre... des fois que ce soit aussi bien réussi que la bouffe....
en attendant les prochaines épopées!